Atelier technique de renforcement du cadre juridique national face aux menaces et actes nucléaires

0
291

Nouakchott, 22/03/2016 – Les travaux d'un atelier technique visant le renforcement du cadre juridique national et des capacités d'alertes et d'interventions face aux menaces et actes de nature NRBC (Nucléaire, radioactive, biologique et chimique) ont démarré, mardi, à Nouakchott.
L'atelier organisé par l'autorité nationale de protection contre les radiations et pour la sécurité nucléaire (ANPRSN) vise à ouvrir un débat élargi sur la cohérence des législations nationales avec les interventions destinées à faire face aux menaces nucléaires, radioactives, biologiques et chimiques et leur conformité aux normes internationales et aux instruments juridiques internationaux auxquels la Mauritanie a souscrit.
Les participants à cet atelier dont des conseillers juridiques des ministères de la Défense, des Affaires étrangères, de l'Intérieur, du Pétrole, de l'Energie et des Mines, du Commerce, de l'Equipement, des Transports, de l'Environnement et du Développement durable ainsi que des experts de l'ANPRSN vont débattre deux jours durant des différents aspects techniques relatifs aux domaines juridiques tendant à faire face à la menace nucléaire.
Dans ce cadre, le président de l'Autorité nationale de protection contre les radiations et pour la sécurité nucléaire, le Pr Saleh Ould Moulaye Ahmed, a souligné l'importance des législations nationales pour la maîtrise des réponses à apporter à la menace nucléaire, radioactive, biologique et chimique,.
Il a également adressé ses vifs remerciements à l'Union européenne pour l'appui constant et multiforme qu'elle apporte à notre pays pour le doter de la capacité nécessaire à faire face à la problématique NRBC.
Pour rappel, l'autorité avait organisé l'année coulée et au début de cette année une série de séminaires en collaboration avec les centres d'excellence affiliés à l'union européenne au profit des acteurs nationaux traitant de la menace nucléaire et des conduites à tenir face à une telle menace.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here